Pear OS Linux Panther 3.0 : la Panthère qui voulait être Lion

Une distribution Linux qui veut ressembler à Mac OS et qui ne s’en cache pas, le pari est audacieux. Basée sur Ubuntu Oneiric, Pear OS Linux soigne particulièrement son interface en lui donnant un design proche des produits Apple. La poire servant de logo ne cache même pas son lien transgénique avec la pomme. Mais que donne vraiment cette distribution Panther 3.0 à l’usage?

Premier démarrage : pas de doute, cette poire me rappelle quelque chose.

Le bureau de Pear OS donne tout de suite une impression de sobriété et d’efficacité. On constate les choix retenus :
– pas de barre Unity, ni de shell Gnome visible
– un dock en bas de bureau, c’est Docky qui s’y colle.
– des icônes au design très agréable
– un bureau unique, sobre.
– une barre supérieure qui accueille les widgets et notifications
– en haut à gauche, un bouton en forme de poire qui donne accès aux options de session

Les applications par défaut sont sinon classiques, au moins efficaces. On note la présence du navigateur Opera, du lecteur audio Clementine, de Shotwell pour les images. Le client mail est Sylpheed, une nouveauté par rapport aux choix de son mentor Ubuntu.

Sans surprise, le controversé Unity n’est pas implémenté, mais c’est Gnome Shell 3.2 qui va servir de trame de fond pour cette version Panther 3.0. Le lanceur d’applications a été modifié pour n’être utilisé qu’avec Launchpad, à partir du dock. C’est plutôt réussi.

  • Le gestionnaire de fichiers. On retrouve Nautilus dans sa forme Gnome 3.2.

  • Un utilitaire de backup est en place dès le démarrage : Back in Time 1.0.7

  • Le dock présente quelques effets de transparence très réussis

Une poire qui cache son jeu : accès aux options du système et gestion de la session. Une option de Shut Down est même déjà présente. Ca nous changera.

Conclusion

Après quelques minutes d’utilisation de Pear OS, on se sent tout de suite à l’aise dans sa prise en main. Le choix du launchpad pour accéder aux applications s’avère très pratique et le dock remplit bien son rôle de chef d’orchestre du bureau.

On peut noter la présence par défaut d’applications en français et d’autres en anglais. Sans doute rien d’insurmontable après une mise à jour des packs de langue.

L’impression générale qui en ressort est une grande simplicité d’utilisation à travers une interface qui risque de satisfaire à la fois les détracteurs d’Unity ou les frilleux du Shell Gnome.

Et cerise sur le gâteau, Pear OS Linux est une distri française concoctée par David Tavares, qu’on ne peut qu’encourager.

Les iso sont à télécharger depuis le site officiel qui vous mettra tout de suite dans le bain :

Les torrents sont disponibles :

  • version 32 bits :
 pear-os-linux-panther-v3.0-x32.iso
  • version 64 bits :
pear-os-linux-panther-v3.0-x64.iso

6 réflexions au sujet de « Pear OS Linux Panther 3.0 : la Panthère qui voulait être Lion »

  1. Tried direct download, but to us in Australia – very slow !! So had to google the torrent; much more reliable than a standard download.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s