Ubuntu 11.10 Oneiric Ocelot alpha 3, installation et revue rapide

Présentation en images de l’installation d’Ubuntu 11.10 Oneiric Ocelot (alpha 3) et aperçu des nouveautés. On est sur une version alpha 3, donc juste un avant-goût rapide d’Oneiric installé sur une VM VirtualBox. De quoi se faire une idée sans forcement trancher.

  • Récupérer le fichier .iso d’installation de Ubuntu 11.10, par exemple :
 Liste des torrents pour Ubuntu 11.10
  • L’installation d’Ubuntu se passe de plus en plus simplement et s’effectue en quelques clics. Pas de changement de thème pour les menus ni pour le fond d’écran. On reste sur les couleurs classiques orange/violet/noir.
  • Ecran de sélection : démarrer en liveCD pour une évaluation ou passer à l’installation

  • Vérification des pré requis. On peut en profiter pour activer la récupération des mises à jour depuis Internet ainsi que l’utilisation des logiciels tiers (mp3 et compagnie).

  • Espace disque. Ubuntu laisse le choix pour une installation en dual boot, un remplacement du système existant ou une installation plus personnalisée.

  • Partitionnement personnalisé. A réserver aux utilisateurs qui savent ce qu’ils font. Il faut toujours au minimum deux partitions pour installer correctement une distri linux : une partition ext3 ou ext4 pour les données (associée au point de montage racine /) et une partition d’échange swap.

  • Choix du fuseau horaire

  • Choix du clavier

  • Création du compte utilisateur.
  • Par défaut, ce compte aura les droits d’administrateur avec sudo. La complexité du mot de passe est évaluée, sans pour autant être bloquante pour les mots de passe faibles. Le chiffrement du dossier personnel (/home/utilisateur/) est également proposé.
  • Pour réduire le temps d’installation, Ubuntu commence déjà en tâche de fond la copie des fichiers.

  • La copie des fichiers continue. Ubuntu présente ses fonctionnalités à travers un diaporama très soigné. On peut laisser le diaporama défiler au fil de l’installation ou bien naviguer manuellement à travers les illustrations.
  • Malgré les apparences et la présence du narwhal, il s’agit bien de la version 11.10 alpha 3. Le diaporama a besoin d’une petite mise à jour

  • Le service gratuit de cloud Ubuntu One est mis en avant.

  • Encore le cloud, avec la présentation de la boutique de musique en ligne Ubuntu et son intégration dans Banshee

  • Les outils de messagerie avec Empathy, Evolution, Thunderbird.

  • Facilité d’accès aux réseaux sociaux

  • Un petit redémarrage et c’est prêt.

  • Le bureau avec Unity : Firefox, LibreOffice, la logithèque et Ubuntu One sont directement accessibles.

  • Dernières mises à jour directement depuis la barre de notifications. La traduction des menus en français n’est pas complètement finalisée.

  • Côté noyau linux, c’est la version 3.0.0.7 qui est implémentée.
  • La barre de défilement apparaît au passage du curseur et disparaît dès que possible. Les fenêtres y gagnent en ergonomie.

  • Tiens, un petit plantage, alpha 3 oblige, et la possibilité de signaler le problème en ligne.

  • Firefox 6.0 à la sauce Canonical. Alors que la version release est encore la 5.0.1, Ubuntu 11.10 embarque déjà la version 6.0 qui devrait accéder à la branche release dans le courant du mois d’août.

  • Et les extensions par défaut pour l’intégration à Unity

  • La suite bureautique LibreOffice en version 3.3.2

Ce qui va changer

  • passage de GDM à LightDM pour le gestionnaire d’affichage (ouverture de session, affichage distant) : démarrage plus rapide
  • disparition complète de Gnome 2
  • Unity 2D sera l’environnement de secours en cas d’incompatibilité materielle avec Unity
  • Gnome 3 disponible dans les dépôts

Conclusion

Dans l’ensemble, Ubuntu 11.10 semble prometteur. Les détracteurs d’Unity vont pouvoir s’en donner à coeur joie, même si, aujourd’hui, le choix entre Unity et Gnome 2 appartient clairement au passé pour Canonical. La mise en avant d’Ubuntu One, l’intégration des réseaux sociaux et des outils de communication en ligne implantent Ubuntu dans le web communautaire de façon naturelle. Il reste à essayer la version finale qui devrait sortir fin octobre, mais pour l’instant, ça tient la route.

2 réflexions au sujet de « Ubuntu 11.10 Oneiric Ocelot alpha 3, installation et revue rapide »

  1. Je pense qu’il faut entendre les bêtas pour constater un changement au niveaux du processus d’installation.
    Merci beaucoup pour cet aperçu !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s